http://www.agencedevillers.com/wp-content/uploads/227-01.jpg

GARE DES MINES A PARIS 18EME

Maîtrise d’ouvrage: Ville de Paris – Plaine Commune

Equipe: Devillers et associés architecture, urbanisme paysage et infrastructures

FHY architectes

Saunier, BET

Missions: Etude urbaine et environnementale du quartier intercommunal de la gare

Durée des études: 2011- en cours

Constructibilité: 238 000 m2 SHON sur la commune de Paris / 98 000m2 SHON sur le territoire de Plaine Commune

Ce secteur crucial de l’opération Paris Nord-Est franchit des limites urbaines (comme le boulevard périphérique) et administratives (celles entre Paris, Saint Denis et Aubervilliers). La volonté d’aplanir ces frontières a porté à un projet où le franchissement est résolu par une polarité fédératrice de tertiaire et d’équipements.

Les densités demandées pour le développement du quartier alternent avec des espaces publics structurants et généreux qui apportent une qualité nécessaire au site, très contraint. Ces espaces publics viennent en continuité des trames existantes et contribuent à leur valorisation (le Cours d’Aubervilliers et la directrice Est-Ouest entre l’avenue du Président Wilson et la darse du Canal St Denis).

Le point d’orgue du projet est le franchissement du boulevard périphérique, rendu possible grâce à une couverture sur laquelle prendra place un équipement structurant, attractif et pouvant créer un lien symbolique entre Paris et Plaine Commune.

La gestion du dénivelé, qui n’induit pas de décaisser le périphérique, se fait par une rue Nord-Sud qui reprend idéalement le tracé de la rue des Fillettes, parcours historique entre Paris et la Plaine.

Cette rue en pente permet de préserver  le square Charles Hermite et ses arbres centenaires. Elle culmine au droit de l’équipement sur la couverture du périphérique et redescends ensuite pour déboucher sur l’avenue n°1 des Magasins Généraux et sur le maillage existant.

La structure urbaine nouvellement créée respecte les préexistences et se branche sur les orientations paysagères retenues par le schéma directeur de Paris Nord-Est, grâce à un parc linéaire Est-Ouest d’environ 1,5 ha qui permet une liaison cohérente avec le «parc linéaire» préconisé par F. Leclercq et l’agence TER.

227-02 227-03