http://www.agencedevillers.com/wp-content/uploads/130-01.jpg

VILLEURBANNE

Maîtrise d’ouvrage: Grand Lyon

Maître d’ouvrage délégué: Ville de Villeurbanne

Equipe: Devillers et associés architecture, urbanisme, paysage et infrastructures

François Grether, coordination des espaces publics

Missions: étude urbaine

Projet de renouvellement de centre-ville

Renforcement de polarité d’agglomeration

Renouvellement urbain

Mission de conseil

Durée des études: 2007-2014

Création de la ZAC : février 2011

Consultation aménageur : mai 2011

Constructibilité:

70 000 m² SHON logements (soit 850 logements)

4 000 m² SHON bureaux

25 000 m² SHON commerces

20 000 m² SHON équipements (lycée, groupe scolaire, etc.)

Construit dans les années 30 par l’architecte-urbaniste Môrice Leroux, le quartier des Gratte-Ciel Nord à Villeurbanne est une forme historique majeure caractérisée par un ordonnancement fort sur la rue et un socle de commerce d’un étage surmonté de plusieurs étages de logements. Meilleur exemple français de monumentalisation de l’habitat ouvrier, cette véritable pièce architecturale regroupe 1000 logements sociaux, le fameux TNP mais aussi l’Hôtel de ville de Villeurbanne. Confronté à une problématique d’évasion commerciale, ce centre-ville est, à l’orée du 21e siècle, sous-dimensionné pour demeurer un pôle d’attractivité au sein du Grand Lyon en plein essor. Comment renforcer la polarité de Villeurbanne face aux pôles concurrents de centre-ville de Lyon Part-Dieu et du Carré de Soie tout en réinterprétant cette figure des Gratte-ciel ? Comment donner une qualité de vie au quotidien, articuler centralités et proximités à l’échelle de la ville de Villeurbanne ?

La stratégie poursuivie est d’épaissir le centre-ville en déployant la trame des espaces publics : prolonger l’avenue Henri Barbusse au nord jusqu’au Parc du centre, qui accueillera le tramway et créer un nouveau maillage Est-Ouest constitué d’un réseau d’allées piétonnes et d’une place centrale. Les équipements sportifs sont réintégrés dans la ville, le lycée est déplacé. Une stratégie de développement de l’offre commerciale est mise en œuvre profitant de la bonne irrigation du quartier par les flux. Un nouveau monoprix, implanté au nord du périmètre joue le rôle de locomotive pour garantir un nouveau parcours chaland. Enfin la morphologie de Leroux est respectée mais adaptée par un rehaussement du socle commercial, sur deux niveaux désormais, qui doit garantir un ordonnancement fort de l’espace public, tout en permettant d’accueillir une diversité de logements qui se développeront au-dessus de ce socle.

130-02 130-GCN-SYNTHESE PROJET FEV 2013.indd 130-04 130-05