http://www.agencedevillers.com/wp-content/uploads/Perspective.parc-.projet.constance.paysage.devillers.aix-.jpg

ZAC DE LA CONSTANCE – AIX-EN-PROVENCE

Maîtrise d’ouvrage SPLA Pays d’Aix Territoires

Maîtrise d’œuvre Devillers et Associés, mandataire

Fernandez & serres, Ingérop, réussir l’espace public, BKclub

Missions concours lauréat 2016/ études d’urbanisme et de maîtrise d’œuvre des espaces publics / plan directeur / cahier des charges / coordination architecturale et paysagère / maîtrise d’œuvre des espaces publics

Superficie 38.5 ha

Montant de travaux 55 M€ HT

Durée des études 2016 – en cours

Pièce stratégique entre le centre urbain et les pôles d’emplois de la RD9, la ZAC de la Constance doit devenir une nouvelle centralité de l’agglomération aixoise. Le territoire de la ZAC se situe à proximité du centre-ville historique d’Aix-en-Provence. Or malgré sa proximité et son enclavement dans le tissu urbain existant, il en est aujourd’hui isolé par les deux autoroutes A8 et A51 et n’est que très peu accessible. La grande qualité du site réside dans sa situation géographique particulière : deux plateaux entaillés par un vallon baigné d’une nature pittoresque et offrant plusieurs points de vue spectaculaires sur la montagne Sainte-Victoire qui ont été immortalisés par Cézanne dans de nombreux tableaux. Le peintre, au XIXème, écrit dans une lettre « je vais au paysage tous les jours, les motifs sont beaux et je passe ainsi mes jours plus agréablement qu’autre part. »  C’est cette idée fondatrice qui fait le projet de la Constance, tirer parti du grand paysage omniprésent et de sa capacité à susciter des émotions en soulignant des situations paysagères insolites au sein du quartier. Chaque traversée, chaque trajet quotidien deviennent autant de possibles expériences de paysage et de manières de vivre le territoire.   Le premier parti pris du projet est de ne construire que sur les plateaux en conservant le vallon (y compris la partie au nord du chemin de Valcros) et les coteaux boisés dans leur état naturel. Des interventions légères en feront un grand parc qui pourra être un premier lieu d’appropriation avant même l’installation du quartier. Les deux plateaux seront reliés par des circulations douces (grands escaliers et passerelle).

 

Un chemin de ronde situé à la rupture de pente arrête l’urbanisation et offre une vue dominante sur le parc en creux tout le long des bords des plateaux. La transition ville-nature est radicale et la nature est préservée, car elle est entourée d’un espace public d’où on la regarde. Depuis les deux plateaux et la passerelle, le parc s’offrira en creux dans toute sa grandeur. Quand on sera au fond du vallon, on ne verra pas ou très peu les constructions. On sera en pleine nature.  Les accès, passerelle, chaussée, chemins, emmarchements ont pour vocation de bien relier des deux moitiés du quartier en mettant en valeur la topographie du parc par des expériences différenciées de la pente. C’est cette conception parallèle et complémentaire entre le parc et l’urbanisation qui permet de penser une nature préservée et authentique au cœur de la ville.

 

L’espace public favorise la multiplicité des usages et une vie de quartier par des espaces fédérateurs, d’échanges et de convivialités. Par un maillage fin, il permet de désenclaver le site, de le connecter facilement au centre-ville comme aux espaces de nature proches. Enfin, il met en scène le grand paysage, celui dépeint par Cézanne, notamment la montagne Sainte-Victoire à travers de larges cours orientés Est-Ouest. Ces espaces publics très hiérarchisés sont le support solide d’un tissu urbain constitué d’îlots mixant logements, équipements, commerces et activités. Le projet s’inspire de la trame du centre-ville historique d’Aix-en-Provence, notamment du quartier Mazarin et de ses tracés, de ses espaces publics, en proposant des constructions à l’alignement et un tissu urbain parcellaire. L’architecture quant à elle est orientée Est-Ouest pour s’adapter au climat. Elle offre toutes les innovations techniques et le confort de la ville de demain, même si elle doit se plier à la discipline de la forme urbaine. Le choix d’une architecture en pierre est une façon simple, efficace et magnifique d’affirmer une continuité avec le centre d’Aix, une unité du quartier et une grande pérennité des constructions.

perspective.projet.paysage.aix.constance.parc.devillers.urbanisme.sainte.victoire master.plan.urbanisme.projet.paysage.aix.constance.devillers coupe.projet.paysage.aix.constance.espace.public.devillers.adrien.hecquetZ:1646-AIX-ZAC CONSTANCE-CONCOURS3-ETUDE2-GRAPHIQUE1-TRAVAIL